jeudi 24 janvier 2019

Placé sur Vallourec le 24 janvier 2019

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus




Bon Trade !

jeudi 3 août 2017

CAC 40 pour le 4 août 2017

Vous pouvez agrandir le graphe en cliquant dessus

Nous avons assisté à une séance haussière du CAC avec un gain de 0.46% l’amenant de 5107.25 à 5130.49 points. Concernant les indicateurs techniques, ils évoluent toujours dans une tendance baissière. Pour les moyennes mobiles, on peut signaler que les moyennes mobiles à 7, 20 et 50 jours restent décroissantes. La moyenne mobile à 7 jours évolue en dessous de la moyenne mobile à 20 jours et la moyenne mobile à 20 jours évolue en dessous de la moyenne mobile à 50 jours. De plus, le 28 juin 2017 on peut observer un signal de vente court terme par le croisement à la baisse de la moyenne mobile à 7 jours avec la moyenne mobile à 20 jours qui sont toutes les deux décroissantes (Cf. : graphe). Ce signale de vente est valable tant que la moyenne mobile à 7 jours ne croise pas à la hausse la moyenne mobile à 20 jours et que ces deux moyennes sont croissantes ! On peut noter que la moyenne mobile à 50 jours se situe actuellement à 5222 points, la moyenne mobile à 20 jours se situe actuellement à 5166 points et la moyenne mobile à 7 jours se situe actuellement à 5138 points. Le cours évoluant en dessous des moyennes mobiles à 7 et 20 jours qui sont décroissantes nous donne une tendance baissière. On peut noter que le cours reste à l’intérieur des bandes de Bollingers, ce qui traduit que la volatilité est faible. La Bollinger supérieure se situe à 5255 points et la Bollinger inférieure se situe à 5078 points lors de la clôture de la séance du jeudi 3 août 2017 (Cf. : graphe). Le cours évolue toujours à l’intérieur de la fourchette d’Andrews, dont la Median Line se situe aux alentours des 5345 points et la Lower-MLH aux alentours des 4940 points pour la séance du vendredi 4 août 2017 (Cf. : graphe). Il ne faut pas oublier que la séance du 1er mars 2017, a laissé apparaitre un Gap de rupture à la hausse de plus de 31 points qui n’a toujours pas été comblé. Pour comblé ce Gap, il faut que le cours vienne chercher les 4865 points (Cf. : graphe). Également, la séance du 24 avril 2017, a laissé apparaitre un nouveau Gap de rupture à la hausse de plus de 146 points. Pour comblé ce Gap, il faut que le cours vienne chercher les 5081 points (Cf. : graphe). Il est donc à ce jour que partiellement comblé ! Enfin, d'après la méthode par phase de Stan Weinstein qui s'adresse à une vision long terme, on reste en phase 2 sur 4 sur la moyenne mobile à 30 semaines qui est l’avancée (la moyenne mobile reste dans une tendance haussière). Maintenant voyons ce qui va pouvoir se passer vendredi 4 août 2017.

Les indicateurs techniques :
* RSI : mauvaise orientation, il est passé de 41.152 à 44.391 et évolue en dehors de sa zone de survente et de surachat. Pour rappel, la zone de survente est comprise entre 0 et 30 et la zone de surachat est comprise entre 70 et 100. Il est sous l’influence des baissiers car il se situe en dessous de 50.
* Momentum : mauvaise orientation, il est passé de -122.92 à -42.78 et évolue en dessous de son niveau 0.
* Stochastique : mauvaise orientation, le Stochastique %K est passé de 12.047 à 20.959 et évolue en dessous de sa moyenne mobile %D qui se trouve à 24.098. De plus, les indicateurs « fast %K » et « slow %D » réunis évoluent en dehors de leur zone de survente. Pour rappel, la zone de survente est comprise entre 0 et 20 et la zone de surachat est comprise entre 80 et 100.
* MACD : mauvaise orientation, il évolue en zone négative et en dessous de son signal.
* Capitaux échangés : le 2 août 3 233 M€ & le 3 août 2 886 M€.

Statistiques :
Vous pouvez les consulter en TEMPS RÉEL sur le site Mentalist Trading tout au long de la journée :
Les résultats du calendrier économique ;
L'analyse des résultats des entreprises.

A ne pas manquer vendredi :
Comme chaque premier vendredi du mois, les boursiers n’auront d’yeux que pour cette sacro-sainte statistique de l’emploi américain, publiée à 14h30. Et pourtant, le nombre de créations de postes et l’évolution du taux de chômage risquent bien d’être relégués au second plan. Car c’est l’inflation, élément clé du guidage de la politique monétaire américaine, et surtout sa faiblesse, qui est au centre des préoccupations.
« Les  économistes débattent de ses causes, la Fed se demande si elle doit changer ses plans, les marchés sont hésitants, indiquait en début de semaine le cabinet Oddo BHF. Pour relativiser ce problème peut-être faut-il rappeler qu'il n'y a pas si longtemps, au printemps dernier, le souci majeur venait de l'apparent freinage des créations d'emplois. Le phénomène pouvait surprendre car il ne collait pas avec l'ensemble des données disponibles (faiblesse des inscriptions au chômage, confiance élevée des ménages et des entreprises). Le rapport de juin a complètement effacé ces craintes avec un net rebond des créations d’emplois et des révisions haussières des mois précédents. »
Pleins feux sur les salaires
Le rapport du mois de juillet devrait confirmer la solidité du marché du travail, avec 180.000 créations de postes, certes en légère baisse par rapport à celles de juin, mais en ligne avec la moyenne depuis le début de l’année. Le taux de chômage pourrait de son côté revenir de 4,4% à 4,3%. La composante qui sera, dans ce contexte, surveillée de près est celle liée à l’évolution des salaires, qui tardent à accélérer. Une hausse mensuelle de 0,3% est attendue par le consensus Bloomberg, un peu plus forte que celle de juin (+0,2%), mais sur un an, la progression ne devrait ressortir qu’à 2,4% en juillet, soit un peu moins que les 2,5% d’il y a un mois. Publié au même moment, la balance commerciale devrait être restée déficitaire de 44,8 milliards de dollars en juin, contre 46,5 milliards en mai.
Rien à signaler en Europe, si ce n’est les prix à l’importation dans l’industrie de juin, ni de bien conséquent non plus du côté des entreprises. Allianz et Royal Bank of Scotland publient à l’échelon du continent.

Comment trader le CAC :
* Pour les haussiers : L’objectif est dans un premier temps la moyenne mobile à 20 jours qui se situe actuellement à 5166 points, puis dans un second temps la résistance intermédiaire 1 qui se situe aux alentours des 5283 points. Attendre que le cours évolue au-dessus de la moyenne mobile à 7 jours qui se situe actuellement à 5138 points pour se placer.
* Pour les baissiers : L’objectif est dans un premier temps le support intermédiaire 1 qui se situe aux alentours des 5096 points, puis dans un second temps le support intermédiaire 2 qui se situe aux alentours des 4989 points. On peut se placer à l’ouverture et couper sa position si le cours évolue de 20 points au-dessus de la moyenne mobile à 7 jours qui se situe actuellement à 5138 points.

Mon avis :
Après une séance haussière, les moyennes mobiles à 7, 20 et 50 jours restent décroissantes. Concernant les indicateurs techniques, ils évoluent toujours dans une tendance baissière. Je suis de ce fait baissier jusqu’à 20 points au-dessus de la moyenne mobile à 7 jours qui se situe actuellement à 5138 points et haussier au-dessus.

N'hésitez pas à venir consulter le site Mentalist Trading tout au long de la journée, vous y trouverez en TEMPS RÉEL :
Les résultats du calendrier économique ;
L'analyse des résultats des entreprises ;
Les cours des indices boursiers internationaux, des devises et des matières premières ;
Le spot EUR/USD pour vous aidez à prendre vos décisions.

Prenez du plaisir et investissez intelligemment !

Bon Trade